Longtemps interdite au profit de l’oralisation, la langue des signes est officiellement reconnue depuis 2005. Des passerelles se créent entre sourds et entendants.

Paris, 14e, un café a priori comme les autres. Mais, ici, pas besoin de monter le ton pour être servi : les serveurs sont sourds. « Une initiative unique en France, souligne Gwen, qui encadre l’équipe du café Signes. Souvent les gens sont surpris, mais repartent avec le sourire. Sourds et entendants sortent de leurs ghettos. » Ghetto, le mot est lâché. Entre le monde des entendants et les sourds, une histoire complexe, violente même. Point de crispation majeur : la langue des signes française (LSF). [Lire le reportage]

 

Publicités