Lorsque l’univers de la mode reste hermétique au handicap, des initiatives émergent pour faire rimer différence et élégance.

Des mannequins handicapés dans les défilés de mode ? L’idée semble relever du roman d’anticipation. L’Oréal a pourtant lancé une campagne de pub, début 2011, en prenant pour égérie la top-modèle Aimee Mullins, amputée des deux jambes. Une démarche remarquée, car exceptionnelle. Mathieu Mienné, 32 ans, en sait quelque chose. Modèle et comédien, il a participé à deux défilés de mode pour des créateurs spécialisés. « Ce genre d’événement reste assez peu commun et manque clairement de visibilité. En a-t-on entendu parler dans les médias ? Non, regrette-t-il. Ces défilés contribuent à faire bouger les choses. Seul problème : on reste dans le carcan du handicap ». La mode d’un côté, le handicap de l’autre. Entre les deux, peu de passerelles. D’autant que les mannequins handicapés ne sont pas légion. « Il faut bien prendre conscience que beaucoup de personnes en situation de handicap ont un gros problème avec leur image », rappelle Mathieu Mienné. [Lire la suite]

 

Publicités