Sédentaires ou itinérants, les gens du voyage font l’objet de nombreux fantasmes… et de multiples discriminations. Une mise au ban encouragée par l’État qui suscite la colère de bien des voyageurs. Indignés, mais aujourd’hui déterminés à faire reconnaître leur citoyenneté. [Lire le reportage]

 

 

Publicités